Potentiel économique et scientifique (PES)

La protection du potentiel économique et scientifique (PES) du pays est une des missions légales de la VSSE (loi du 30 novembre 1998).

Le service protège les institutions scientifiques et les entreprises quand elles sont menacées, car elles sont la cible du terrorisme, de l'espionnage, de l'ingérence, de l'extrémisme ou de la prolifération. Une menace similaire peut également être dirigée contre des services publics qui entrent en contact avec des informations économiques, scientifiques ou technologiques sensibles. Les menaces potentielles contre les infrastructures critiques (*) de notre pays sont également surveillées par la VSSE.

Concrètement, le service recueille des informations sur la menace et sensibilise les entreprises et les institutions, mais n'offre pas de protection physique de l'infrastructure.

(*) La loi du 1er juillet 2011 relative à la sécurité et la protection des infrastructures critiques définit l'infrastructure critique comme 'installation, système ou partie de celui- ci, d'intérêt fédéral, qui est indispensable au maintien des fonctions vitales de la société, de la santé, de la sûreté, de la sécurité et du bien-être économique ou social des citoyens, et dont l'interruption du fonctionnement ou la destruction aurait une incidence significative du fait de la défaillance de ces fonctions'.

La législation belge couvre quatre secteurs : transports, énergie, finances (banques) et communications électroniques. L'infrastructure critique consitue une composante importante du potentiel économique de notre pays.